Publié le mardi 06 mars 2012

Parce que ce n’est pas la première fois qu’il est victime d’un vol à main armée ou d’une tentative de braquage, le gérant de la bijouterie Sence implanté dans le centre de Comines a décidé de s’équiper d’une arme d’épaule.

En toute légalité, avec le permis et les autorisations adéquats. Ça, visiblement, les trois braqueurs qui ont fait irruption dans sa boutique, samedi matin, ne le savaient pas.

Il était environ 9 h 20, ce 3 mars, quand trois malfaiteurs encagoulés, gantés et armés font irruption à l’intérieur de la bijouterie avec l’objectif de la braquer. Mais tout ne se passera pas comme prévu. À peine ont-ils mis les pieds à l’intérieur de la boutique que le gérant se saisit de son arme et réussit à les mettre en déroute. Le bijoutier poursuivra le trio jusque dans la rue avant de tirer sur leur véhicule. La BMW sera découverte abandonnée quelques mètres plus loin, pneus crevés.

Car-jacking en Belgique

Selon les médias belges, les braqueurs se sont ensuite rendus à Comines-Belgique pour commettre un car-jacking et prendre la fuite à bord d’une Citroën Picasso. Selon le parquet de Tournai, les malfaiteurs ont dû regagner la France à bord du monospace. Les enquêteurs de la police judiciaire de Lille, saisie de l’enquête, ont procédé aux premières constatations et notamment à différents relevés sur le véhicule laissé à l’abandon.

Nord Eclair

(merci à DAN92 du Forum Police & Réalités)