Eric Lalès avait été mortellement blessé par une kalachnikov lors d’une course-poursuite avec les auteurs d’une série de cambriolages. Les arrestations ont eu lieu principalement dans la communauté gitane.

Une douzaine de personnes ont été interpellées ce dimanche près de Marseille dans le cadre de l’enquête sur la fusillade dans laquelle un policier avait été mortellement blessé fin novembre à Vitrolles (Bouches-du-Rhône).

Selon une source proche de l’enquête, les arrestations ont eu lieu principalement au sein de la communauté des gens du voyage du pourtour de l’Etang de Berre, lors d’une opération qui a mobilisé une centaine de policiers. “Des arrestations ont eu lieu ce dimanche, qui pourraient clore définitivement cette enquête”, a confirmé une source policière.

Dans la nuit du 27 au 28 novembre, le lieutenant Eric Lalès, 37 ans, de la brigade anti-criminalité du commissariat d’Aix-en-Provence, avait été touché à la tête et à l’épaule par un tir de kalachnikov après une course-poursuite avec des malfaiteurs, auteurs d’une série de cambriolages.

Très grièvement blessé, le fonctionnaire était décédé le 8 décembre à l’hôpital Nord de Marseille, peu après que le président Nicolas Sarkozy se fut rendu à son chevet. Des centaines de collègues avaient assisté à ses obsèques.

Un des agresseurs, dont la famille vit à Ruisseau Mirabeau, avait été involontairement tué par un complice, les autres avaient réussi à prendre la fuite. Un premier suspect avait été arrêté fin décembre dans cette affaire.

Ce coup de filet intervient alors qu’un fonctionnaire de la BAC à Chambéry a été tué cette semaine lors d’une intervention sur un cambriolage.

Avec AFP
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/policier-tue-a-vitrolles-une-douzaine-d-interpellations_1104673.html