Riposte. C’est l’ex-commissaire divisionnaire du Service de protection des hautes personnalités (SPHP devenu SDLP) Éric Stemmelen qui l’affirme sur sa page Facebook : « il y a bien eu dysfonctionnement des moyens de l’État » concernant la protection de Charlie Hebdo et de son directeur Charb……SUITE