Philippe (NDLR : prénom d’emprunt) , est policier, depuis une dizaine d’années, dans le Finistère. Lorsque nous l’avons rencontré, il ne souhaitait pas répondre à nos questions, puis après négociation, il a fini par accepter, sous couvert d’anonymat total : « il n y a pas de raison que je prenne pour tout le monde, personne n’ose dire les choses ». Edifiant……SUITE