Depuis 10 mois, ils vendaient sur Internet des médicaments et des articles de puériculture volés. Leur petit trafic a été repéré par les gendarmes de la brigade de Châteauneuf-sur-Loire. Des biberons, des tétines, des lingettes. Mais aussi des médicaments courants comme de l’aspirine ou des anti-douleurs vendus à prix bradé directement sur des sites de petites annonces en ligne ou sur les réseaux sociaux. Des produits neufs que l’on trouve normalement seulement en pharmacie……Lire l’article

Merci Alain Zephyrbastet