XVM8241695a-6fce-11e8-b6d9-520d90ac4a41

Ce vendredi s’ouvre le procès des deux agresseurs du couturier Zhang Chaolin, tué en août 2016. Depuis, le sentiment d’insécurité habite encore les habitants. Alors que les investissements promis pour la sécurité peinent à venir, ils s’organisent entre eux pour faire face à la violence.

Dans le quartier des grossistes chinois d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), le va-et-vient des chariots débordant de cartons de vêtements est continu. Il y a bientôt deux ans, le couturier Zhang Chaolin était mortellement agressé dans l’une de ces rues par trois individus qui tentaient de lui voler sa sacoche. Son décès, survenu quelques jours plus tard à l’hôpital, avait suscité une vive émotion. Plusieurs rassemblements avaient eu lieu en Ile-de-France pour dénoncer ces agressions stigmatisant leur communauté. Et l’inquiétude n’a pas disparu…… Cliquez ici pour lire la suite