SIPA_00854029_000011

C’est un « Marcheur de la première heure ». En 2017, le fidèle Gérard Collomb croyait tant au destin présidentiel d’Emmanuel Macron qu’il aurait usé de son influence de maire de Lyon pour faciliter la campagne de son favori. C’est en tout cas ce que soupçonnent des élus de l’opposition de la Métropole lyonnaise, qui saisissent le procureur de la République sur des présumés financement sur fonds publics municipaux de la campagne……Cliquez ici pour lire la suite