D4413929-BC9E-414A-8EA3-C8362961A5F2

« Il faut dire les choses: le violeur est un clandestin tunisien. »

Par ces mots, le maire de Fréjus révèle l’identité du violeur présumé d’une sexagénaire, alors qu’il n’a pas encore été jugé.

« Un de ces migrants qui ne fuit pas la guerre, mais qui en revanche, apporte la violence dans notre pays, dans nos villes », dénonce David Rachline dans un communiqué publié sur le site du parti Rassemblement national, ce mardi 19 juin……Cliquez ici pour lire la suite

(Merci Christine Petit)