justice

Un an de prison dont six mois avec sursis. Hier, trois semaines après le procès, le tribunal correctionnel d’Avignon a rendu son délibéré dans une affaire d’apologie du terrorisme. Salim Rahbi, un Avignonnais de 34 ans avait reconnu à la barre qu’il a téléchargé sur deux disques durs et des clés USB toutes ces images et vidéos de décapitation pour parfaire ses connaissances sur ce qui se passe sur les terres où l’État islamique est engagé…… Cliquez ici pour lire la suite

(Merci Yann Bourguignon)