18709_une-gendarme-police

Les Sages de la rue Cambon viennent de mener une édifiante enquête sur les dépenses de personnel et la gestion des carrières au sein des forces de l’ordre.

Si les «minima sociaux» coûtent un «pognon dingue», pour reprendre la formule du chef de l’État, le personnel du ministère de l’Intérieur est à son tour pointé du doigt. La Cour des comptes vient en effet de mener une édifiante enquête sur les rémunérations et le temps de travail au sein de la police et de la gendarmerie. Dans un rapport remis à Édouard Philippe par le premier président, Didier Migaud, les Sages de la Rue Cambon observent que de «nombreuses mesures catégorielles visant à accélérer les déroulements de carrière et à améliorer……Cliquez ici pour lire la suite