7793931_5d7d343a-78fe-11e8-9870-bf9ce8b9bbba-1_1000x625

Très tôt dans la matinée de ce 26 juin, les forces de l’ordre ont dû faire face à une chaîne humaine de plusieurs dizaines de personnes, formée pour protéger une soixantaine de migrants occupant une partie de l’établissement. Après avoir fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les opposants à l’évacuation, les CRS ont réussi à procéder à l’opération d’un bâtiment de l’université Paris 8, d’après une journaliste de l’AFP présente sur place.

Selon une source proche du dossier citée par l’AFP, la décision d’évacuation a été accélérée après le découverte de cas de gale parmi le personnel de l’université, certains ayant récemment demandé à exercer leur droit de retrait. Cette même source explique par ailleurs qu’un bâtiment administratif de l’établissement aurait été vandalisé dans la nuit du 24 au 25 juin…… Cliquez ici pour lire la suite