img_6106

Son pronostic vital est toujours engagé. L’un des deux gendarmes grièvement blessés, dimanche à Mayotte, est encore dans le coma après avoir été opéré pendant près de quatre heures dans la nuit de mardi à mercredi, dans un hôpital de la Réunion. Ce militaire a eu le crâne fracturé et les médecins redoutaient qu’il fasse une hémorragie cérébrale, avait indiqué lundi le préfet de l’île, Dominique Sorain…… Cliquez ici pour lire la suite