justice

Trois hommes âgés de 20 à 31 ans ont été condamnés, vendredi 6 juillet, à quatre mois de prison avec sursis pour des violences commises mercredi soir contre les forces de l’ordre, au lendemain de la mort d’un jeune homme de 22 ans tué par un policier à Nantes.

Ces condamnations, les premières prononcées depuis le début des violences urbaines qui secouent plusieurs quartiers de Nantes depuis mardi soir, sont nettement en-deçà des réquisitions du ministère public. Son représentant, Olivier Bonhomme, avait requis une peine « d’exemplarité » de quatre mois d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt…… Cliquez ici pour lire la suite