3072e38faecf895247bda7fbd6419915-nantes-emeute-au-breil-apres-le-deces-d-un-jeune-de-22-ans_5

La constitution de partie civile va permettre aux parents de la victime d’avoir accès au dossier. Ils exigent la vérité, dit leur avocat, Me Loïc Bourgeois.

« Jusqu’à présent, ils ont été très peu associés pour ne pas dire écartés du dossier c’est-à-dire, des expertises et des versions des uns et des autres. Ils ont la certitude que leur parole n’a pas été entendue et qu’on a privilégié une parole par rapport à une autre et qu’on a salit la mémoire d’Aboubakar Fofana en faisant allusion à son passé. La réalité est beaucoup plus simple, ce sont des violences volontaires commises par un fonctionnaire de police »……Cliquez ici pour lire la suite