img_0475-1

C’est une nouvelle qui désavoue une fois de plus la sûreté des établissements pénitentiaires et la juste application de ses règles aux détenus. Un homme de 35 ans détenu à la prison d’Angoulême (Charente) a été condamné par le tribunal de la même ville à 12 mois de prison, dont six mois avec sursis et mise à l’épreuve, pour de très nombreux messages et appels malveillants adressés à son ex-conjointe et mère de ses deux enfants……Cliquez ici pour lire la suite