2h du mat, la mauvaise heure pour cogiter et pourtant,…. Je me rallume une clope et je me sers un whisky, non je déconne, je finis un fond de verre de jus de pommes bio.

Bientôt 30 ans de boîte, 30 ans de boulot même, fatigué, malade, blessé,… et 30 ans à voir passer les tauliers dont la plupart sont des serpents : lisses froids rampants et sans couilles. Rares sont ceux que nous avons appelé « Patron », terme qui ne signifie plus également grand-chose. 30 ans à te voir passer devant les pistonnés, franc-macs, politiques, amis des syndicats et autres tricheurs.

Usé fatigué et on t’en demande toujours plus pour encore moins de considération, on te parle mal et tu la ferme, comme tout le monde,….certains craquent et partent en burn-out (quand on te casse trop de burnes) et d’autres pire encore.

Avant, quand l’un d’entre nous se mettait une boîte, une bastos, se foutait en l’air, se faisait péter le caisson,… , les liens se resserraient, les enveloppes circulaient, la veuve n’était pas laissée à son chagrin et les enfants soutenus,…. aujourd’hui, ça se résume à un RIP sur FB et le moindre chef de service prie tous les Dieux de la création pour que cela n’arrive pas dans sa boutique,… la réponse est quand même toute prête, au cas ou : « il avait de graves problèmes personnels, rien à voir avec le boulot et la boite » oufff ils sont tous rassurés en haut !!

Qu’est devenue la Police, cette grande maison, ce pillier régalien de la République ????

Qu’importe ta direction et pour les avoirs quasiment toutes faites, y compris les disparues, il y a avait une ambiance, une fraternité, des collègues, des gueuletons et des bitures pour oublier les semaines à 70h, les affaires sordides, les cadavres et l’odeur du sang. Il y avait un bloc même si nous restions des humains et que certaines gueules ne nous revenaient pas,…. Pour le « saute dessus » on mettait tout cela de côté. Même la nostalgie en a pris un coup, je cite Lavilliers « comme disait la grande Signoret : « la nostagie petit, n’est plus ce qu’elle était » ».

Avant tu arrêtais des voyous, aujourd’hui tu fais des tableaux, des camemberts et tu tournent un peu les chiffres pour retomber sur tes pates : d’une police de terrain, on est devenu une police d’image, et surtout pas de vague !!

Qu’importe ton grade ou ta fonction, tu es contrains d’appliquer la PIPE (rien à voir avec l’entremet délicieux), il s’agit juste du : Pas d’Initiative, Pas d’Embrouille.

Fini la pseudo « grande famille » c’est à celui qui encule l’autre, parfois même sans raison ni motif, juste parce que la boite se fissure de toutes parts et que les rats essayent de quitter le navire.

Qu’il est triste de dire et de penser que 30 ans avant, je n’aurai pas fait cette connerie d’entrer dans la boîte et pourtant, on l’avait dans la peau ce job, de jour comme de nuit, les week-ends et jours fériés, h24 et même à l’époque où les téléphones portables n’existaient pas : un coup de fil, et c’était parti !!

L’auteur désire garder l’anonymat