Des détenus mineurs ont enlevé des parpaings pour traverser les murs entre quatre cellules dans la soirée du mardi 2 octobre à la maison d’arrêt de Grasse. Il s’agit du troisième incident de ce type en cinq mois.

Cliquez ici pour lire la suite