5bb7732a09fac2192d8b4567

Selon SOS Méditerranée, la police a procédé à des arrestations. Sur Twitter, l’ONG qui porte secours à des migrants à la dérive en mer a fait savoir que son siège, à Marseille (Bouches-du-Rhône), avait été attaqué ce vendredi par « une dizaine de militants identitaires ».

Cliquez ici pour lire la suite