Alencon-un-surveillant-penitentiaire-condamne-a-4-mois-de-prison-avec-sursis-pour-violences-volontaires

Les faits se sont produits à huit reprises. Jambes écartées et corps contre celui de son compagnon, une femme a été interpellée par un surveillant de la prison de La Talaudière. La raison : elle utilisait la carte d’identité de sa belle sœur pour voir son compagnon au parloir sans hygiaphone.

Cliquez ici pour lire la suite

(Merci Yann Bourguignon)