870x489_maxnewsworldfour509035

L’homme qui avait appelé à « tuer des keufs » au Mont Saint-Michel en avril dernier a été condamné mercredi à trois ans de contrainte pénale, et à une amende de 350 euros pour injure publique.

Cliquez ici pour lire la suite