ob_e57011_loi

En 2014, une habitante de Villeneuve-d’Ascq souffrant de solitude accepte d’épouser un quasi-inconnu. Quelque temps plus tard, la gentille naïve apprend que cette « ombre » rarement chez elle est… déjà mariée. Le tribunal de Lille a condamné le mari.

Cliquez ici pour lire la suite

(Merci Rudy Van Cappellen)