Part-PAR-APP2001090692352-1-0-1_field_mise_en_avant_principale_1

La cour d’appel de Grenoble a condamné la secte du Mandarom à remettre en état un pan de colline du Verdon (Alpes-de-Haute-Provence) sur lequel elle a fait ériger au début des années 90 un temple-pyramide contre l’avis du Conseil d’État, a-t-on appris jeudi auprès du conseil des parties civiles.

Cliquez ici pour lire la suite