7793713236_la-france-represente-le-premier-marche-de-waze

Le gouvernement renonce à interdire aux applications d’aide à la conduite de signaler les contrôles routiers dans certains cas. La mesure annoncée lors d’un Conseil interministériel de sécurité routière ne figure plus dans le projet de loi d’orientation des mobilités consulté ce mardi par l’AFP.

Cliquez ici pour lire la suite