cote-toilettes-publiques-bordeaux-nest-pas-dans-le-besoin-pourtant-on-en-compte-une-cinquantaine-en-son-centre

Dans le cadre de sa lutte contre les incivilités et afin de garder une ville propre, la Métropole a fixé à 450 euros l’amende pour épanchements d’urine sur la voie publique.

Cliquez ici pour lire la suite