image

Le conducteur du véhicule de police, cherchant à prendre la tête du cortège, a été contraint de réaliser une marche arrière devant le refus des manifestants de le laisser passer. C’est lors de cette manœuvre que la collision a eu lieu. Furieux, des Gilets jaunes ont ensuite crevé les pneus de la voiture de police.

Cliquez ici pour lire la suite