47179028_2130235237044093_6950433188707565568_n

Mains arrachées, oeil mutilé… De nombreux manifestants mettent en cause l’utilisation d’armes par les forces de l’ordre, telles que les grenades ou les lanceurs de balles de défense, lors de la mobilisation des gilets jaunes ou des lycéens. Les policiers, eux, assurent qu’il en va de leur sécurité.

Cliquez ici pour lire la suite