54D346F7-4973-41D5-A8E0-02D3751BF1E0.jpeg

Un Français sur dix pense que l’attentat du 11 décembre à Strasbourg était une « manipulation du gouvernement pour détourner l’attention » en plein mouvement des gilets jaunes, selon une étude de l’Ifop pour la Fondation Jean Jaurès et l’observatoire Conspiracy Watch.

Cliquez ici pour lire la suite