Gilets-jaunes-Epinal

Dans ces villes, des milliers d’euros d’argent public vont devoir être dépensés pour remettre en état chaussées, bâtiments et mobilier urbain détériorés au cours des quinze semaines de mobilisation des « gilets jaunes ».

Cliquez ici pour lire la suite