d26cb4f802d3219fd3f3372d625ebc13

« Ils sont partis dans tous les sens, on s’est complètement décrédibilisés ! Ils vont droit dans le mur ! » Si Hubert Charlier oscille systématiquement entre le « on » et le « ils » lorsqu’il parle des « gilets jaunes », c’est parce qu’il a récemment pris ses distances avec le mouvement de contestation.

Cliquez ici pour lire la suite