12F68994-932B-4764-B959-67F2F4E8E50E

« Tout le monde le sait, mais personne ne fait rien », tempête une résidente du Carré d’or, un quartier commerçant au cœur historique de Strasbourg. « Des groupes de marginaux squattent jour et nuit les petites places comme celle du Marché neuf, la rue des Grandes arcades. Ils sont ivres, parfois drogués, se battent, hurlent, urinent et défèquent dans les ruelles, entre les voitures », illustre la jeune femme qui ne manque pas d’exemple : « Dimanche, une femme était frappée, traînée au sol par les cheveux, sur cette place. C’est une honte ! ».

Cliquez ici pour lire la suite