5c9e0cd509fac28a048b4567

L’affaire avait fait grand bruit : un chauffeur de bus de Clermont-Ferrand avait été licencié pour avoir refusé de serrer la main de deux collègues femmes. Le conseil des prud’hommes a estimé que son geste ne relevait pas de la discrimination.

Cliquez ici pour lire la suite