7796364075_des-policiers-devant-le-tribunal-de-tarascon-le-28-janvier-2019

Un fléau qui se fait de plus en plus grandissant. De plus en plus de policiers s’inquiètent pour leur sécuritélorsqu’ils ne sont pas en service. L’assassinat de Magnanville en juin 2016 a profondément marqué la profession à tel point que la mutuelle qui assure 80.000 d’entre eux (la MGP, ndlr) a décidé d’effacer toutes les adresses personnelles de sa base de données.

Cliquez ici pour lire la suite