0EE7F247-B768-4170-827D-0EC44D9D7B56

Les généralistes, les plus touchés, sont à l’origine de 70% des déclarations. Les femmes représentent 49% des victimes, un chiffre moins élevé qu’en 2017 (51%) mais toujours supérieur au taux de féminisation du corps médical (47%).

Cliquez ici pour lire la suite

(Merci Yann Bourguignon)