d1jvcfpwkaaxkc6_0

Avec 28 suicides dans ses rangs depuis le début d’année, la police nationale fait face à une recrudescence inquiétante des passages à l’acte. Depuis le 1er janvier, 1 policier se suicide tous les 4 jours et 2 gendarmes se sont données la mort. Pour rappel, 35 policiers et 33 gendarmes ont mis fin à leurs jours en 2018 en plus des suicides recensés chez les surveillants pénitentiaires. Des chiffres qui font froid dans le dos mais qui ne cessent d’augmenter alors même que différentes associations interpellent sans relâche les pouvoirs publics depuis plusieurs années.

Cliquez ici pour lire la suite