image

« Flic suicidé, à moitié pardonné » : un message haineux qui faisait suite aux slogans anti-forces de l’ordre proférés, samedi, dans les rangs des Gilets jaunes, à Paris, lors, de l’acte 23 du mouvement, a été affiché sur la lunette arrière d’un fourgon blanc, ce dimanche matin, à Caussade.

Cliquez ici pour lire la suite