19191655

Le reporter avait été placé en garde à vue, samedi 20 avril, après avoir été interpellé à Paris, en pleine mobilisation des « gilets jaunes ». Affirmant avoir été visé par une grenade de désencerclement, il avait apostrophé des policiers et avait fait un doigt d’honneur à l’un d’eux.

Cliquez ici pour lire la suite