B665D6A5-01ED-474A-B0A0-2BE19E4F0635

L’avocat des parties civiles dans l’affaire de l’anesthésiste de Besançon, Me Frédéric Berna, a estimé vendredi au micro d’Europe 1 qu’avec cette nouvelle décision, « les victimes doivent gérer les vicissitudes de la procédure judiciaire, en plus des traumatismes ».

Cliquez ici pour lire la suite