safe_image.php

Ce vendredi en fin de journée, une dizaine de femmes musulmanes, soutenues par l’association Alliance Citoyenne, sont allées se baigner dans une piscine grenobloise en maillots de bain couvrants, contrairement au règlement qui l’interdit. Taous Hammouti explique les raisons de cet acte « de désobéissance civile ».

Cliquez ici pour lire la suite