19057644lpw-19057641-article-jpg_6303985

Avant le 24 juin 2018, cela aurait constitué un crime en Arabie saoudite, un pays dans lequel les traditionalistes ont assuré pendant des décennies qu’autoriser les femmes à conduire favoriserait le mélange des genres et la promiscuité.

Cliquez ici pour lire la suite