La « famille police » n’existe plus…

Ce n’est que mon sentiment et il est bien entendu tout à fait critiquable et contestable, ce n’est qu’un sentiment qui s’appuie simplement sur ce que j’ai (avec quelques autres irréductibles) largement constaté depuis l’automne 2016 : l’absence de mobilisation des flics pour défendre leur propre cause, avec en point d’orgue le rassemblement de mars dernier où les flics ont tout de même sacrément brillé par leur absence alors que l’objet de ce rassemblement était « juste » la terrible et dramatique hausse des suicides dans vos rangs. Je sais que tout le monde n’est pas à mettre dans le même sac, bien évidement, et j’ai eu depuis presque trois ans, le privilège de rencontrer de sacrées nanas et sacrés mecs que je n’oublierai pas et qui ont tout mon respect, mais malheureusement, ils sont semble t’il, bien loin d’être majoritaires dans les rangs de la police, et le citoyen que je suis, malgré toutes mes plus profondes convictions, ne croit plus en l’existence d’une « famille » dans la Police actuelle. Cela me fait autant mal que cela m’écœure, mais le constat est dramatiquement bien là. Je souhaite que cela évolue dans le temps, mais combien de Jenny et Vincent faudra t’il encore connaitre pour le voir ? Combien de Maggy ? Combien d’autres « sœurs et frères » qui retournent leur arme de service contre eux ? Je vous souhaite à tous énormément de courage. J’ai souvent dit que je n’aimerai pas être à votre place, et aujourd’hui encore moins qu’avant. Vous avez fait le taf sans broncher, souvent très bien et sans excès de zèle, mais aussi parfois (souvent ? trop souvent ?) d’une façon qui n’est pas restée neutre dans les esprits des citoyens et qui a de façon relativement conséquente, bien ternie l’image de la Police. Est-ce justifié ? En totalité, surement pas non, mais en partie, oui, c’est indéniable, et cela même dans les esprits des citoyens solidaires les plus convaincus, dont moi même, et Dieu sait combien ça me fait mal d’écrire ça. Suis-je pour autant un anti fa, un « pue la pisse » ou autre qualificatif tout aussi insultant ? Alors maintenant que vous êtes lâchés (mais qui peut vraiment sincèrement croire qu’il en aurait été autrement ?) par les politiques, Castaner en tête (cf :Je ne dois rien aux fdo), par vos syndicats (superbe tract d’Alliance pour fêter 30€ de pouvoir d’achat gagné, alors qu’on en est à 34 ou 35 suicides depuis le début de l’année….), vous allez être simplement seuls, terriblement seuls… « Seuls entre vous », mais malheureusement pas « seuls ensemble ».

La « famille Police » n’existe plus, j’en suis tristement convaincu. Faites moi mentir !

Laurent R.