89CE1AF9-119F-4BCB-AA1B-60428BC995E0.jpeg

Un an après la mise en application de la loi contre le harcèlement de rue portée par Marlène Schiappa, les associations féministes tirent un bilan mitigé. Malgré les quelque 700 contraventions dressées contre des harceleurs, celles-ci réclament d’aller plus loin en adoptant une politique de prévention.

Cliquez ici pour lire la suite