🇫🇷 Tranche de vie d’un flic : le prince est lĂ 

3A978086-0B16-48CD-8F5E-211E92B3CF9B

Tranche de vie d’un flic – 5

LE PRINCE EST LĂ€.

Dans la police comme dans certaines professions qui visent à apporter un secours, les missions sont traitées par priorités. En général en fonction de la gravité de la situation. Tout le monde en conviendra c’est plutôt logique.
Mais dans certaines missions ce n’est pas la gravité qui compte mais plutôt la personne que vous êtes.
Souvent, du moins plus qu’on ne le pense, sur des interventions banales les gens n’hĂ©sitent pas Ă  avancer leur qualitĂ© afin d’accĂ©lĂ©rer notre venue. Le dernier en date, cet avocat qui s’est fait cambrioler. Au moment de dĂ©cliner son identitĂ©, celui-ci rĂ©pond : « MaĂ®tre… et ami de Monsieur le PrĂ©fet… ». Comprenez : « magnez-vous d’intervenir ». Inutile de prĂ©ciser qu’il est compliquĂ© de faire autrement, bien qu’il nous en dĂ©plaise.

Mais il y a parfois ceux qui, malgré eux, en ont fait pâtir plus d’un.

Sur une journée chaude du mois de juin, c’était le feu au CIC. Des notes de service visant à faire appliquer des consignes tournent régulièrement. Elles sont très bien tournées. Rédigées de manière à faire passer un message, souvent avec un goût amer pour quelque chose de positif.
Ce jour-là, l’opératrice 17 pas très au courant, n’avait pas vu passer cette note de service. Bonne pâte plutôt débrouillarde, elle envoie ses interventions au fur et mesure des minutes. Jusqu’au moment où une de ses collègues chargée de diligenter les patrouilles, s’approche gentiment mais gênée pour lui glisser : « Le prince est là ». Concrètement, il y avait sur le secteur la visite d’une personnalité royale dont, soyons honnêtes, mis à part les autorités, tout le monde se foutait. Mais cette visite officielle prenait le dessus sur certaines interventions dites classiques.
Ainsi, tous ceux qui ont composé le 17 ce jour-là pour des interventions sans urgence vitale, se sont vus invités à patienter longtemps, très longtemps, sans que l’on puisse en donner la vraie raison bien sûr.
Un grand merci à ce genre d’organisation officielle, qui donne de belles images à la télé pour la personnalité en question, admirée par l’opinion publique et qui nous fera passer comme bien souvent, pour des bons à rien.

Car ce jour-là, la culpabilité m’en tient toujours, j’aurai, après qu’on me l’ait imposé, laissé sans assistance, une femme de 72 ans, victime d’un vol à l’arraché de son collier en or. Elle en pleurait, m’écoutant gentiment lui demander de se rendre au commissariat et ce, pour que mes effectifs fassent gentiment le planton.

Un dispositif de sécurité est primordial certes, mais pas au détriment de la sécurité des citoyens « lambda ».
Manque d’effectifs, mauvaise gestion. Diriger du haut de sa tour est aisé, mais en bas on est bien loin des nécessités de la réalité. La tour est tellement haute et le fossé s’est si bien creusé, que les conséquences et le mal être des effectifs, lié à cette mauvaise gestion, n’impacte même plus ces « dirigeants » qui continuent leur management d’être humain avec de grandes œillères.

Auteur anonyme.

Un commentaire sur “🇫🇷 Tranche de vie d’un flic : le prince est lĂ 

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑