image (90)

Le procès d’un Gilet jaune du Tarn-et-Garonne qui avait placardé sur sa camionnette le slogan « Flic suicidé à moitié pardonné » s’est déroulé ce vendredi matin au tribunal correctionnel de Montauban.

Cliquez ici pour lire la suite