1275713

Convoqué par sa hiérarchie pour avoir émis l’hypothèse de l’attentat islamiste, jeudi dernier, le journaliste qui avait notamment révélé le « mur des cons » en 2013 est inquiété pour avoir (bien) fait son travail. Explications.

Cliquez ici pour lire la suite