0E6F2405-AF03-4564-8169-BEADBDC00D7B

Au cœur de ce procès qui se tient à huis clos depuis vendredi 18 octobre à Montpellier, les dérives sur fond de libertinage d’un couple d’apparence très ordinaire.

Cliquez ici pour lire la suite