960x614_defenseur-droits-jacques-toubon-bureau-situe-5e-etage-immeuble-cnil-commission-nationale-information-libertes-paris

Le 2 janvier 2019 à Paris, 43 « gilets jaunes » avaient été empêchés de manifester. Le Défenseur des droits Jacques Toubon a qualifié les contrôles d’identité d’« interpellations déguisées », avant de recommander des sanctions contre la hiérarchie policière.

Cliquez ici pour lire la suite