74922EE7-5068-4976-8FE8-69B6790531B3

Il Ă©tait une des voix du Centre d’Information et de Commandement de l’État-Major des Hauts-de-Seine.

Il était La Voix que nos collÚgues de soirée et de nuit pouvaient entendre sur les Conférences Sud et Nord du département.

Il Ă©tait Ă  l’Ă©coute des Ă©quipages tenue et civils qui, de leur cĂŽtĂ©, prĂȘtaient une attention toute particuliĂšre aux prĂ©cieux renseignements qu’il donnait sans cesse pour que tout se passe bien, pour que les troupes interviennent dans les meilleures conditions, pour faire le CrĂąne, l’interpellation, pour faire au mieux quoi…

Installé à son pupitre du 9-2 depuis 8 ans, il était un collaborateur hors-pair qui faisait la joie de bosser aux effectifs tenue et baqueux.
C’Ă©tait un Plaisir.

Ces mĂȘmes effectifs pleurent au moment oĂč nous Ă©crivons.
Ils ont appris la terrible nouvelle cette nuit ou ce matin au réveil.

Cette nuit, vers 2 heures, il a quittĂ© son pupitre, a pris une chaise qu’il a installĂ©e Ă  proximitĂ© des bureaux des autoritĂ©s #DTSP92.
Il s’est assis sur cette chaise, puis dans ses pensĂ©es et un dernier regard qu’il a pu adresser, il a retournĂ© son arme de service contre lui.
L’opĂ©rateur radio a pris cette lourde dĂ©cision d’ agir ainsi, dans un message que l’on devine…
Sur son pupitre, il avait inscrit son souhait de ne pas ĂȘtre rĂ©animĂ©.

MotivĂ©, volontaire, courageux, allant de l’avant, prĂȘt Ă  se dĂ©mener pour le bien de la collectivitĂ©, c’est ainsi que RĂ©my, Sous-Brigadier d’une quarantaine d’annĂ©es et vrai Flicard, a tirĂ© sa rĂ©vĂ©rence, nous laissant dans la peine, l’incomprĂ©hension, le dĂ©sarroi, la colĂšre.

Nous adressons nos pensĂ©es de soutien Ă  son Ă©pouse, sa fille, son fils, ses proches, ses amis, ses collĂšgues d’unitĂ©, ses baroudeurs de voie publique qui l’ont Ă©coutĂ© et suivi dans ses conseils et instructions.

RĂ©my, toi aussi, tu vas laisser un grand VIDE 🕳

Nous te remercions et nous inclinons dans le plus grand des respects. 😔😔😔

SOURCE