70A2B721-6689-4395-AC4A-8102977857BD.jpeg

Le 7 janvier 2015, Kévin Brinsolaro a perdu son père, mais s’est trouvé un destin. Alors que le jeune homme de 25 ans n’était titulaire que d’un CAP électrotechnique, la mort de Franck, « devenu à mes yeux un héros » dit-il, a provoqué chez lui « un déclic ».

Cliquez ici pour lire la suite