8F01215E-C728-407A-B38B-741AB2210777.jpeg

François Asselineau, chef de file de l’Union populaire républicaine, a été victime d’un acte de vandalisme dans la nuit du 11 au 12 janvier. Sa voiture a été lourdement dégradée par un groupe d’individus, ces derniers s’étant acharnés jusqu’à se blesser et laisser des tâches de sang sur le véhicule.

Cliquez ici pour lire la suite