1200x680_noam_1

Pour Noam Anouar, « flic, arabe et musulman » : « Il ne fait pas bon ĂȘtre musulman dans la police nationale. »

L’article de LibĂ©ration

L’article de France Inter

Cher Noam,

Je me permets de te tutoyer puisque tu te prĂ©tends « collĂšgue » et que tu en joueras comme une plaie jusqu’à la moelle.

Tu n’es pas un collĂšgue Noam, tu es arrivĂ© lĂ  je ne sais comment, par je n’sais quelle conviction mais ça n’était pas la bonne.

Ou peut-ĂȘtre Ă©tait-ce la bonne maison pour faire le buzz ??

C’est ma thĂ©orie en tout cas.

Je parlerai vite de tes accusations de racisme que tu brandis comme un totem d’immunitĂ©, tout ça sera jugĂ©. Je dirai juste que tes collĂšgues de l’Ă©poque ne comprennent mĂȘme pas ton geste. Ils ne comprennent rien, ils ne sont pas en colĂšre, ils ne comprennent pas. Parce qu’ils n’ont jamais vu cette animositĂ© Ă  ton encontre. De mon humble avis, seules ces accusations feront parler, le verdict va t’humilier. Ça va retomber comme un soufflet au fromage de chez Picard.

Nous ne sommes pas de la police des 30 glorieuses, nous venons tous d’horizons diffĂ©rents, nous sommes blancs, noirs, jaunes, marrons clair (comme dirait ma fille) hĂ©tĂ©ros, homos, transgenres, et de je n’sais quelle croyance hors du commun. Tu sous-estimes lourdement notre ouverture d’esprit, car depuis 20 ans je vois ces gens cohabiter et devenir de vrais amis, des frĂšres. A m’en donner les larmes aux yeux souvent.

Chez nous on se chambre à mort, tu saurais si tu nous connaissais !! Je suis du nord et polonaise, je suis une femme ch’ti dans la police, je m’en prends plein la gueule tous les jours, et à aucun moment je n’essayerai d’en tirer profit.

Mais tu as surement vite senti que tu n’étais pas fait pour ce boulot, pour cette camaraderie, pour cette façon de penser vrai, d’agir pour le peuple sans langue de bois, d’agir pour nos citoyens sans discours politique, juste pour les aider avec les mots qu’ils ont besoin d’entendre.

J’interviens depuis 20 ans avec Marie la « gauloise, Ahmed « le rebeu » , Anju le « pakistanais », Romain l’homo, Sophie la transgenre
 (les prĂ©noms ont Ă©tĂ© volontairement changĂ©s comme dans les sĂ©ries, c’est gĂ©nial) Tu es le seul qui m’ait fait Ă©crire ça
 Tu es le seul Ă  me faire Ă©crire ces diffĂ©rences entre nous, parce que dans notre cohĂ©sion crois-moi tout le monde s’en branle


Tu es un des seuls à se sentir mal, enfin
 À faire mine de se sentir mal


Tu ne te sens pas mal Noam franchement ? Tu en joues
 Enfin ça c’est mon avis et celui de beaucoup d’autres.

Tu as su voir les failles de l’administration Ă  ce sujet. Peut-ĂȘtre t’es tu rendu compte que tu ne pouvais pas faire ce mĂ©tier ? Que tu n’étais pas « douĂ© » pour ça mais qu’il fallait en tirer quelque chose ? Chacun en jugera.

En tout cas ça va faire ton beurre quelques mois cher « collĂšgue » avec ton livre, d’ailleurs collĂšgue, toi qui est si malheureux chez nous, Ă  quel moment penses-tu dĂ©missionner ? Tu en parles beaucoup mais on ne voit rien venir. Encore un peu de viande Ă  ronger sur l’os ??

Quand je pense que tu te dis dĂ©lĂ©guĂ© syndical, tu prĂ©tends dĂ©fendre les policiers, et d’ailleurs tu es payĂ© pour ça grĂące Ă  ton syndicat


Aucun de tes amis contestataire ne trouve ça scandaleux ? On te paye pour que tu nous bafoues ? Et tout va bien ?

Tu prĂ©pares ta carriĂšre politique et rien de plus, comme certains de ton syndicat. Vous savez pertinemment que vous n’avez aucun avenir chez nous, mais ça fait toujours bien d’arriver en politique en tant qu’ancien flic. L’avenir dira si je me trompe ou pas. En attendant tu racles dans la gamelle jusqu’au fond.

Évidemment tu pourras transmettre ce courrier partout, Ă  tes amis gilets jaunes, Ă  des gens de l’ultra gauche bien sur ça va leur plaire !! Ceux qui parleront des violences policiĂšres sur des gens libres de manifester ou pas, Face Ă  tes soit-disant collĂšgues qui n’ont pas le choix d’y ĂȘtre, qui se font insulter, caillasser, cracher dessus tous les samedis, aprĂšs leur semaine de boulot alors qu’ils devraient ĂȘtre chez eux


Plus de 2000 policiers blessĂ©s Noam, 2000 policiers qui n’ont pas le choix d’ĂȘtre lĂ , contrairement aux « manifestants » et tout mes collĂšgues qui n’ont pas dĂ©clarĂ© leur blessure, tant la procĂ©dure est compliquĂ©e et rĂ©dhibitoire
 Tu le sais ça ? Je ne pense pas qu’à ton niveau on connaisse les mĂ©andres de la dĂ©claration de blessure en service
.

Et tout ceux qui vont divorcer Noam ? Tout ceux qui ont perdu le lien social, tout ceux qui souffrent et qui sont représentés par des gens comme toi ?

J’espùre que tu es fier, merci Noam.

Sarah V.